LES ÉQUIPES DU QUÉBEC RESTENT INVAINCUES AU CHAMPIONNAT CANADIEN FÉMININ À STONEWALL

 

Le parcours des Équipes du Québec au Championnat canadien féminin de Stonewall s’est amorcé de brillante façon, jeudi, alors que la formation Élite a remporté son match contre l’Alberta et que l’équipe Sélect a récolté deux victoires. 

Dans le premier match Élite, la troupe de Vincent Gagnon a connu deux manches de trois points et une autre de cinq points, en route vers une victoire de 11-1. 

Dès la première manche, l’équipe Élite avait vu l’Alberta prendre les devants 1-0. Dès lors, les joueuses québécoises ont pris les choses en mains offensivement, avec trois points dès leur premier tour au bâton. Il y avait deux retraits au tableau lorsque Québec a repris le momentum. 

Après avoir soutiré un but sur balles, Sophy Gagné est venue créer l’égalité sur un simple d’Andréanne Leblanc. Québec a doublé son avance grâce à un simple de Noémye Letendre qui a fait marquer Daphnée Gélinas. Marie-France Castillo a ensuite atteint les sentiers sur une erreur adverse pour ensuite faire 3-1. 

La formation québécoise n’a plus jamais regardé derrière, produisant huit autres points. En attaque, Andréanne Leblanc a cumulé trois points produits, alors que Sena Catterall et Alexane Fournier en ont produit deux. 

Après la rencontre, l’entraîneur-chef Vincent Gagnon se disait heureux de la tournure des évènements, ajoutant que sa formation avait fait face à de la résilience après avoir accordé le premier point du match. 

“Nous aurions pu céder à la panique, mais les joueuses ont mis les bouchées doubles pour inscrire 11 points consécutifs. Je suis vraiment content du travail collectif des joueuses dans le match”, assure-t-il. 

La prochaine rencontre de l’Équipe Élite aura lieu à 13h, vendredi, contre la Nouvelle-Écosse. 

Équipe Sélect 

Le premier duel du Sélect a été remporté au compte de 7-4 contre la Colombie-Britannique. Tirant de l’arrière 3-0, la troupe de Patricia Landry et Steeve Ager a remonté la pente de manière convaincante. 

Québec a inscrit un point en début de deuxième manche sur le simple de Clara Dupont qui a poussé Megan Veilleux jusqu’au marbre pour réduire la marque à 3-1. 

Après avoir vu leurs adversaires ajouter un autre point, les joueuses québécoises ont ajouté deux points en cinquième manche pour faire 4-3. 

La bougie d’allumage en cinquième manche aura été Ariane Domingue. Elle a déposé un amorti qui a complète déjoué la défensive britanno-colombienne. Justine Marin était sur les sentiers après avoir soutiré un but sur balles. 

Elle est d’ailleurs venue marquer sur une balle passée. Par la suite, Jenny Bouthillier a frappé un ballon sacrifice.  

Le duo Domingue-Marin a ensuite refait des siennes en septième manche grâce au solide double de Marin, suivi du simple de Domingue. Jenny Bouthillier a connu un excellent match avec trois points produits. 

Après la première rencontre, l’entraîneur Ager était pleinement satisfait de la manière dont les joueuses ont répondu. 

“Les joueuses n’ont jamais baissé les bras. Elles ont exécuté les petits jeux à la perfection pour revenir de l’arrière. Sur la butte, Juliette (Lajoie) nous a vraiment permis de rester dans le match. Une solide performance de nos joueuses”, précise-t-il. 

Mentionnons également qu’Ela Day-Bédard s’est démarquée par ses prouesses en défensive, privant la formation adverse de plusieurs coureuses sur les sentiers. 

Dans la deuxième partie, Québec Sélect affrontait le Manitoba qui venait de perdre un match très offensif de 28-10 contre l’Ontario. Elles voulaient donc se donner toutes les chances de l’emporter.  

La troupe québécoise s’est toutefois assuré que les célébrations manitobaines soient de courtes durées, alors qu’elles ont inscrit deux points dès leur premier tour au bâton. Combiné à de beaux jeux en défensive et aux performances d’Ela Day-Bédard et d’Alex-Anne Gamache, Québec n’a jamais regardé derrière. 

“Nous avons vraiment pris les choses en mains dès le départ. Justine Marin et Océanne Lambert ont permis à notre équipe d’avoir des coureuses sur les sentiers et nous avons réussi les jeux, même les plus complexes, au moment opportun. Nous sommes satisfaits du travail accompli par les joueuses et de la manière dont elles ont démontré leur force de caractère”. 

De son côté, la cheffe de mission Vanessa Riopel affichait un large sourire après la journée. "La journée de jeudi a vraiment permis de réaliser à quel point le chemin parcouru jusqu'au championnat canadien en valait la peine. Je suis tellement fière de voir comment les joueuses ont grandi ensemble, en plus d'être prêtes physiquement et mentalement pour la compétition. Tout l'honneur revient au groupe d'entraîneurs qui travaille depuis le jour 1. Le meilleur reste à venir", assure-t-elle.

L’équipe Sélect jouera à compter de 11h30, vendredi, contre Ontario 1. 

_______________________________________________

Pour nous suivre sur les médias sociaux: